dji-phantom-4

DJI Phantom 4 vs Phantom 4 Pro : quelles sont les différences ?

DJI, le constructeur chinois leader du marché du drone vient d’annoncer son tout nouveau quadricoptère : le Phantom 4 Pro. C’est le grand frère du Phantom 4 que l’on commence à bien connaître, notamment lorsque nous l’avons comparé au Mavic Pro de la même marque. Le Phantom 4 Pro reprend la base du Phantom 4 classique mais apporte de nombreuses améliorations. Décryptons ensemble et point par point les différences entre les deux appareils puisqu’ils seront amenés à cohabiter dans la gamme des Phantom.

dji-p4-pro

 

Une toute nouvelle caméra

La plus grand différence entre le Phantom 4 et la version Pro est la caméra. Celle-ci permet désormais de filmer en 4K à 60 images par secondes contre seulement 30 images par seconde pour le petit frère afin de pouvoir réaliser des ralentis. On trouve un tout nouveau capteur de 20 mégapixels, d’une taille de un pouce, quatre fois plus grand que le capteur de 1/2,3 pouces de 12,4 mégapixels du Phantom 4. Cela devrait permettre de réaliser des vidéos en basse luminosité (coucher de soleil notamment) de meilleure qualité.

dji-phantom-4-pro-camera

Toujours sur la partie vidéo, on note sur le Phantom 4 Pro un objectif doté d’une focale plus courte : 84° contre 94° pour le Phantom 4. Dans les faits, cela signifie que les photos et vidéos du Phantom 4 Pro seront moins « grand-angle » et donc moins déformées à la manière de l’effet fish-eye d’une GoPro.

Qui dit plus gros capteur dit également plus grande définition pour les photos : on passe ainsi de 4000 x 3000 pixels à 5 472 x 3648 pixels sur le Phantom 4 Pro. La nouvelle caméra du Phantom 4 Pro permet aussi de faire une mise au point extrêmement proche du drone : à partir d’un mètre. Pratique pour filmer des objets proches du drones avec une bonne netteté.

Les pro de la vidéo seront ravis de faire la rencontre avec le nouveau codec H.265, moins gourmand en place sur la carte microSD (d’une capacité maximale de 128 Go contre 64 Go sur le petit frère) que le codec H.264 utilisé jusqu’à présent. Le débit des vidéos sera également en hausse, à 100 Mbps contre 50 Mbps. De quoi augmenter leur qualité. On clôturera ce chapitre sur la caméra avec la présence, en plus de l’obturateur numérique, d’un obturateur mécanique. Cela permettra de réaliser des vidéos exemptes de rolling shutter (obturateur déroulant).

Rolling shutter : observez le lampadaire
Rolling shutter : observez le lampadaire

 

Evitement d’obstacles

L’autre grande différence entre le Phantom 4 et la version Pro concerne l’évitement d’obstacles. En plus des deux caméras stéréoscopiques que l’on trouve à l’avant du Phantom 4, la version Pro utilise désormais les deux caméras présentes sous le drone pour éviter les obstacles ainsi que deux nouveaux capteurs stéréoscopiques présents à l’arrière de l’appareil. La distance de détection passe alors de 15 à 30 mètres.

dji-phantom-4-pro-obstacles

On trouve également des capteurs infrarouge de chaque côté du drone pour éviter les obstacles qui serait présents sur les côté de l’appareil avec une détection possible jusqu’à 7 mètres de distance. De quoi réaliser des plans vidéo en tout sécurité puisque le drone est capable d’éviter les obstacles sur cinq directions différentes.

Tous ces nouveaux capteurs permettent également une meilleure précision lors d’un vol stationnaire en l’absence de GPS, notamment pour les vols en intérieur.

 

Les modes de vol intelligents

Le Phantom 4 Pro est plus intelligent que son petit frère le Phantom 4 puisqu’il reprend quelques nouvelles fonctionnalités de vol autonome au Mavic Pro. La fonction ActiveTrack a été revue pour demander à la caméra de suivre de manière autonome n’importe quel objet, voiture, être humain ou animal de manière plus souple, avec trois modes différents (Trace, Profile et Spotlight) selon que le pilote souhaite suivre l’objet de face, de derrière, de côté ou de manière libre. Pratique pour se focaliser sur le pilotage de la caméra.

phantom-4-pro-gesture

La fonction Gesture est également de la partie. Celle-ci permet de commander le drone à distance, grâce à des gestes. Il est alors possible de saluer le drone pour lui demander de nous cadrer, puis de réaliser un geste spécial pour lui demander de prendre une photo.

Le Return to Home a lui aussi évolué, puisque le Phantom 4 Pro ne va pas rentrer en ligne droite en cas de déconnexion : il se souvient de la route empruntée à l’aller et des obstacles pour les éviter efficacement. A l’atterrissage, le drone va comparer le terrain avec les images prises au décollage pour être plus précis. Le drone peut aussi éviter d’atterrir sur l’eau ou sur un obstacle.

La fonction TapFly (qui permet de tapoter sur l’écran pour demander au drone de se rendre à l’endroit désiré) a aussi évolué puisqu’il est désormais possible de demander au drone de se déplacer de l’avant vers l’arrière, pour de magnifiques plans avec un effet de zoom à l’envers.

Enfin, la fonctionnalité la plus bluffante, du moins sur le papier, est le mode Draw. Celui-ci permet de demander au drone de réaliser un déplacement en dessinant celui-ci sur l’écran de la radiocommande. Le pilote alors ensuite librement piloter la caméra.

 

Radiocommande et retour vidéo

Passons maintenant à la radiocommande. Celle-ci évolue légèrement. On trouve deux versions : la même que celle du Phantom 4, qui accepte la présence d’un smartphone ou d’une tablette pour piloter l’engin et disposer du retour vidéo. Il y a également une nouvelle version, qui intègre un écran Full HD de 5,5 pouces (équivalent d’un iPhone 7 Plus ou d’un Galaxy Note 7) ultra lumineux : DJI annonce 1000 cd/m2, ce qui est à peu près le double des smartphones haut de gamme.

radiocommande-dji-phantom-4-pro

DJI insiste sur cette luminosité qui devrait permettre de bien voir le retour vidéo même en plein soleil. Pour les détails techniques, l’écran tourne sous Android, avec 4 Go de RAM et 16 Go d’espace de stockage. On trouve un port HDMI sur la radiocommande pour faire sortir le flux vidéo sur un autre écran.

Le retour vidéo a également évolué. Si c’est toujours la technologie Lightbridge, elle est plus puissante et permet aux Etats-Unis de piloter le drone et de disposer du retour vidéo sur une distance de 7 km contre 5 km pour le Phantom 4. En Europe, la législation sur les puissances d’émission empêche de dépasser les 3,4 km de distance.

Pour les plus pointilleux, sachez que le Phantom 4 Pro permet de choisir d’utiliser la bande de fréquence 2,4 GHz ou 5,8 GHz pour éviter les interférences, en ville par exemple, alors que le Phantom 4 se contente de la bande 2,4 GHz.

phantom-4-pro-radiocommande

 

Autonomie

Un mot sur l’autonomie, en légère hausse malgré les nouvelles technologies embarquées. La capacité de la batterie 4S passe de 5 350 à 5 870 mAh, ce qui permet à DJI d’annoncer un temps de vol maximal de 30 minutes pour la version Pro contre 28 minutes avec le Phantom 4. La différence est minime, mais toujours bonne à prendre.

 

Vidéo

Voici la vidéo de présentation du Phantom 4 Pro par DJI.

 

Prix et disponibilité

Le DJI Phantom 4 a récemment baissé de prix pour laisser place à son grand frère. On le trouve alors à partir de 1 399 euros chez le revendeur StudioSport ou à 1 499 euros avec une batterie supplémentaire. Le Phantom 4 Pro est bien évidemment plus cher, puisqu’il faudra compter 1 699 euros sur le site de StudioSport en version standard ou 1 999 euros avec l’écran intégré sur la radiocommande.

Enfin, il ne faut pas oublier de prendre en compte le prix de la batterie : 159 euros pour le DJI Phantom 4 et 189 euros pour le Phantom 4 Pro.

 

Notre choix

Si vous êtes un simple amateur à la recherche de la belle image, le Phantom 4 vous conviendra parfaitement. Si vous êtes pointilleux sur la qualité des photos et des vidéos et que vous souhaitez mettre la main sur le drone dernier cri, le Phantom 4 Pro sera votre choix. N’oubliez pas le Mavic Pro, situé entre les deux, qui a l’avantage d’être ultra portable !

Pour aller plus loin, vous pouvez jeter un oeil à notre comparatif Phantom 4 vs Typhoon H de Yuneec mais également consulter notre guide d’achat pour acheter ou offrir le meilleur drone du moment.

Notre guide d’achat des meilleurs drones à offrir pour Noël

4 réflexions sur “DJI Phantom 4 vs Phantom 4 Pro : quelles sont les différences ?

  1. Merci pour cet article. Mais comment traiter les images et les vidéos par la suite ?
    Faut il un PC surpuissant pour lire images et vidéos.
    Je pense que c’est une question à se poser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *