Parrot-racing2

Bebop R1 : Parrot Racing se positionne sur la course de drone

Le groupe français Parrot connu pour ses drones grand public Bebop et ses produits destinés aux professionnels (Arinov, senseFly, etc.) se lance sur le marché de la course de drone. Prenant le nom de Parrot Racing, la petite équipe au sein du groupe français joue pour le moment le rôle d’écurie sportive, mais il se pourrait bien qu’on voit décoller, à terme, des drones de course fabriqués par Parrot.

 

L’équipe Parrot Racing à Dubaï

Pour le moment, rien n’est vraiment très officiel. Nous avons pris connaissance de l’existence de Parrot Racing par hasard, lors du World Drone Prix de Dubaï. Sur une vidéo de l’évènement, on peut apercevoir une équipe portant des t-shirts « Parrot Racing ». En tapant ce nom sur Google, aucun résultat n’apparaît, si ce n’est un compte Twitter, dont le seul tweet, en date du 3 février dernier, nous demande de revenir plus tard.

Parrot-Racing

 

Parrot Racing : une écurie de course

En cherchant un peu plus, nous sommes tombés sur un article du mois de mai 2015 de Backchannel intitulé « To race a drone, you must be the drone » (pour piloter un drone, il faut être le drone). Celui-ci permet de faire la rencontre de Philippe Duvivier, Business Developer chez Parrot. Un rapide coup de fil à l’homme nous a permis d’y voir plus clair sur Parrot Racing.

drone-parrot-22

Officiellement, Parrot Racing est une écurie de course qui sponsorise des pilotes. Pour le moment, le pilote officiel de Parrot Racing est Pablo Sotes, un jeune homme de 26 ans qui peut se targuer d’avoir participé à la très grande majorité des courses nationales et internationales de FPV racing.

 

Un Bebop en FPV racing

Pour rappel, la première course nationale française a eu lieu à Chartres en juin 2015 suivie rapidement par de nombreux évènements y compris à l’international comme à Sacramento avec un beau cash prize de 15 000 dollars. A Chartres, Pablo a même réussi à terminer 3ème, devant les fameux pilotes d’Airgonay (à qui l’on doit la course de podracers dans les bois) malgré l’utilisation d’un Bebop de Parrot.

Parrot SpeedBop

Pablo est en effet sponsorisé par Parrot qui lui fournit le matériel nécessaire à la course de drone. Pourtant, les amateurs savent pertinemment qu’un Bebop n’est absolument pas fait pour la course. Le pilote français a réussi ses bonnes performances grâce à sa devise « Bebop never die ». Le Bebop (ou SpeedBop selon Pablo) n’était pas la machine la plus rapide, même si Pablo a changé la carte de vol de l’appareil pour un pilotage plus agressif. En revanche, le Bebop est littéralement indestructible, et c’est sa force.

Pablo nous a relaté l’épisode de la « chasse au Bebop » lors de la course de Chartres. Voyant que le SpeedBop réalisait de bons temps grâce à des chutes qui ne se sont pas révélées fatales, les pilotes des autres racers se sont mis en tête de « descendre » le SpeedBop en lui fonçant dessus, quitte à se crasher. Le SpeedBop n’a jamais battu de l’aile et à toujours réussi à se relever, au grand désespoir des pilotes d’Airgonay. Pablo a réussi un exploit : montrer aux pilotes de quadricoptères plus traditionnels que le Bebop de Parrot avait sa place parmi eux.

 

Le Bebop R1 à Dubaï

Le SpeedBop a été remplacé par le Bebop R1, utilisé lors du World Drone Prix de Dubaï pour lequel Pablo s’était qualifié en France, mais n’a pas pu passer les épreuves de qualifications sur place. Le Bebop R1 n’est pas une création Parrot, mais le constructeur français a sponsorisé la conception, en s’associant à l’entreprise Nano Racing.

Parrot-Bebop-R1
Le Bebop R1 sponsorisé par Parrot

Le Bebop R1 est donc une création originale, de type 280, qui se distingue des autres racers (drones de course) par son canopy (sa coque) ressemblant comme deux gouttes d’eau à celle d’un Bebop de Parrot. Pablo a toutefois voulu conserver le caractère indestructible du drone et le Bebop R1 est donc fabriqué en carbone mais le poids dépasse alors les 550 grammes (sans la batterie) contre environ 350 à 450 grammes pour les racers traditionnels. Nous reviendrons plus en détail sur le Bebop R1 dans un article dédié.

 

Un drone de course chez Parrot ?

La grande question est maintenant de savoir si Parrot se lancera dans la conception de drones de course. Chez Parrot, on botte en touche puisque l’objectif de Parrot Racing devrait être précisé dans les prochaines semaines. On devrait alors savoir si cette petite branche conserve son statut d’écurie de course ou va plus loin, en mobilisant des ingénieurs Parrot pour réaliser un véritable Bebop Racer qui pourrait alors être mis en vente. Cela permettrait alors à Parrot de bénéficier d’une couverture médiatique plus large et, pourquoi pas, de participer à un hypothétique championnat du monde des constructeurs.

Disco, le futur produit de Parrot
Disco, le futur produit de Parrot

Parrot a-t-il ses chances face à d’autres entreprises qui se sont lancées dans l’aventure plus tôt comme le français Aerotek ? On n’en doute pas puisque l’entreprise a les reins solides, avec une levée de fonds de 300 millions d’euros en 2015 pour renforcer sa présence sur le marché des drones grand public et professionnels, qui comptent désormais pour 68% du chiffre d’affaires du groupe (326 millions d’euros en 2015).

Mais Parrot aura-t-il le cran de se lancer sur ce jeune marché émergent ? Pour le moment, les grandes entreprises de drones grand public telles que DJI, 3DRobotics, Xiro ou Yuneec ne proposent pas de racers et il faut alors compter sur des entreprises plus artisanales. On imagine donc que tous ces groupes s’épient avec attention et se demandent si la course de drone n’est qu’une mode ou si ce sport est bien parti pour reléguer la Formule 1 au second rang.

2 réflexions sur “Bebop R1 : Parrot Racing se positionne sur la course de drone

  1. Une belle aventure et jolime expliqué.
    Mais elle a beau être une grosse entreprise cela fait défaut, sans être entouré par de vrais spécialiste dans le domaine quad racer Fpv cela va pas donner grand chose.

    1. Pablo est un spécialiste, non ? 😉 mais oui, je comprends ce que tu veux dire, mais un grande boîte comme Parrot peut facilement s’entourer des bonnes personnes s’il le faut.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *