dronerace

FPV racing : les trois courses mondiales de drone prévues pour 2016

2016 sera l’année des courses de drone (FPV racing). En 2015, il n’y a eu quasiment aucun évènement d’envergure. En France, il y a eu la FPV Race 28 à Chartres qui a réuni plus d’une centaine de pilotes. Si l’évènement était une réussite, il n’avait pas les mêmes ambitions que les courses de drones qui se disputeront un peu partout dans le monde. Rapide tour d’horizon des courses à venir cette année au niveau mondial avec une belle surprise en France pour le mois de mai.

 

Le World Drone Prix de Dubai

Le World Drone Prix (WDP 2016) s’est tenu à Dubai le week-end du 12 mars. Les demi-finales et la finale ont eu lieu vendredi 11 et samedi 12 mars sur le circuit en extérieur développé pour l’occasion.

course-de-drone-dubai-WDP

En tout, Fazza, le prince héritier de Dubai a prévu 1 million de dollars en récompenses. Ainsi, le gagnant, Luke Bannister, un jeune anglais de 15 ans est reparti avec 250 000 dollars. Vous pouvez d’ailleurs revivre la course finale en vidéo sur notre site en caméra embarquée mais aussi les moments forts des différentes courses. Il y avait également une épreuve de freestyle remporté par MinChan Kim, ce qui a donné lieu à une magnifique vidéo.

12792110_536528203185744_6941956285373583102_o

Pour le moment, Dubai n’a pas prévu de réaliser une autre course cette année, et on ne sait donc pas encore si le World Drone Prix 2016 de Dubai sera reconduit l’année prochaine même s’il y a fort à parier vu l’engouement pour les courses de drones ces derniers mois.

Pour les plus curieux en détails techniques, la course fait 4 kilomètres de long et les racers (le nom donné aux drones de course) sont dotés d’une caméra Full HD (1080p) à 60 images par seconde pour enregistrer la course sur une carte microSD. Une autre caméra est quant à elle utilisée pour le retour vidéo dans les lunettes FPV des pilotes pour le vol en immersion.

 

La Drone Racing League aux États-Unis

La Drone Racing League est un concurrent direct du World Drone Prix de Dubai. Les organisateurs de ce championnat américain ont mis sur la table 8 millions de dollars pour l’organisation. La Drone Racing League (DRL pour les intimes) est découpée en différentes étapes. À l’été 2015, a eu lieu la présaison au sein d’une usine désaffectée en plein New York. De quoi filmer des images impressionnantes pour faire monter la sauce autour de la DRL.

La première course officielle de la saison a eu lieu le 22 février dernier dans le stade des Dolphins de Miami. Au total, 17 pilotes se sont affrontés à travers des qualifications, des demi-finales et une finale avec leurs bolides lancés à plus de 130 km/h. Il reste encore trois étapes supplémentaires et notamment la prochaine à Los Angeles avant d’attaquer le championnat du monde 2016 de la DRL.

DRL racer 2
Le DRL racer 2

Contrairement au World Drone Prix, la Drone Racing League fourni le drone aux participants qui ont donc tous exactement le même matériel : le DRL racer 2. C’est un quadricoptère de 255 mm spécialisé pour la vitesse avec un châssis en fibre de carbone, une caméra pour le flux FPV et un emplacement pour une GoPro pour bénéficier de belles vidéos une fois le vol terminé pour un poids total de 3,3 kilogrammes.

 

Drone Worlds 2016 : le véritable championnat ?

Enfin, le troisième championnat à dimension mondial est le Drone Worlds 2016 qui se déroulera du 17 au 22 octobre prochain sur l’île paradisiaque d’Hawaii. Il y aura de nombreux types de courses, selon le type de drone (180, 250, aile volante, freestyle, etc.). Les qualifications pourront se dérouler dans plusieurs pays du monde entier, mais il sera aussi possible pour les pilotes de drone de se qualifier directement sur place.

event-championships1

Pour la France, il sera possible de se qualifier les 13, 14 et 15 mai 2016 à Pourrières, à côté de Marseille. Un site a été mis en ligne pour l’occasion, mais peu de détails sont pour le moment précisés même si Hervé Pellarin, l’un des principaux organisateurs a été interviewé par nos confrères du site Helico Micro. De nombreux partenaires seront présents, à l’image de Parrot dont des drones Bebop 2 retransmettrons des images aériennes en direct sur Dailymotion.

Précisons également que la Drone Worlds 2016 est l’une des courses les plus officielles au niveau mondial qui fera intervenir la FFAM (Fédération Française de l’Aéromodélisme), l’ERSA (European Rotor Sports Association) et la FAI (Air Sport Federation) au niveau mondial.

Parrot bebop 2
Le Bebop 2 de Parrot

À Hawaii, les pilotes amèneront leurs propres drones qui devront répondre aux exigences de l’organisation. De manière étonnante, il sera possible d’utiliser aussi bien des trichoptères que des quadricoptères, voire même hexacoptères, c’est-à-dire des machines dotées de trois, quatre ou six hélices. Pour le moment, la World Rotor Sport Association n’a pas encore dévoilé la manière dont seront retransmis les flux vidéo : en live ou après les courses ? Il faudra donc attendre encore un peu avant d’en savoir plus sur cette course de drone hawaïenne.

 

2017 : une structure mondiale ?

Comme on peut le voir, trois acteurs principaux tentent de s’arracher le titre de championnat du monde de course de drone. Dans tous les cas, le FPV racing est un sport mécanique en pleine expansion, et il serait donc logique qu’un seul acteur principal ne subsiste au final, à la manière de la FIA pour la Formule 1 par exemple.

 

4 réflexions sur “FPV racing : les trois courses mondiales de drone prévues pour 2016

  1. Ceux-ci ont en tout cas massivement repondu a l’appel. Plus de 200 pilotes ont souhaite s’inscrire a la course, mais seule une centaine etait acceptee. Avec les limitations techniques, qui ne permettent pour le moment qu’a 6 personnes de voler simultanement, faire passer une fois tous les pilotes necessite au moins trois bonnes heures. Et cela fait parfois des decus.

  2. Ceux-ci ont en tout cas massivement repondu a l’appel. Plus de 200 pilotes ont souhaite s’inscrire a la course, mais seule une centaine etait acceptee. Avec les limitations techniques, qui ne permettent pour le moment qu’a 6 personnes de voler simultanement, faire passer une fois tous les pilotes necessite au moins trois bonnes heures. Et cela fait parfois des decus.

  3. Tout d abord, ce programme a ete cree au depart pour les organisateurs. Afin qu ils puissent visualiser et essayer leur courses sans d installer le terrain par exemple. Cela ne signifie pas que les pilotes ne sont entres dans l equation de depart. Le but est double et l idee est bonne. D autant plus que pour se faire une idee d un trace avant son existence, un certain niveau de qualite est exige. Surtout si on veut en ressentir les sensations de pilotage.

  4. Ceux-ci ont en tout cas massivement repondu a l’appel. Plus de 200 pilotes ont souhaite s’inscrire a la course, mais seule une centaine etait acceptee. Avec les limitations techniques, qui ne permettent pour le moment qu’a 6 personnes de voler simultanement, faire passer une fois tous les pilotes necessite au moins trois bonnes heures. Et cela fait parfois des decus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *