nanoracing-kapla_1024x1024

Nano Racer, le drone des français de Nano Racing s’exporte à Las Vegas

Après une campagne de crowdfunding plutôt réussi sur kisskissbankbank, la jeune start-up française, Nano Racing, a profité du CES 2017 de Las Vegas pour dévoiler au monde entier son Nano Racer, un mini-drone de course à un prix très abordable, 199 euros tout juste. Équipé d’une caméra FPV pour le racing et spécialement conçu pour la course de drone, le Nano Racer peut atteindre la vitesse de 60 km/h en version de base.

Impression 3D et fibre de carbone

Ce petit quadricoptère de 15,3 x 10,5 cm pour 65 grammes est composé de quatre moteurs 8,5 mm Xtrem avec des hélices de 6,6 cm de diamètre. Le châssis du Nano Racer a été réalisé en impression 3D, et les bras en fibre de carbone. Ce mini-drone possède donc une caméra (avec un angle de vue à 140°) et un émetteur vidéo de 5,8 GHz qui est compatible avec les canaux Raceband d’ImmersionRC, ce qui permettra aux pilotes de choisir leurs propres lunettes de FPV pour voler en immersion.

Un drone pour le FPV racing

Si le pilote n’a pas de lunettes d’immersion, un écran LCD de 5 pouces est vendu séparément au tarif de 119 euros pour pouvoir afficher l’image de la caméra sur la dalle. Enfin, en ce qui concerne la batterie de chez EPS (1S et 700 mAh), elle n’excédera pas les 7 minutes d’autonomie (ce qui est déjà bien pour un drone de course).

Quant à la connectivité, Nano Racing a opté pour le Bluetooth pour configurer la carte de vol (Flex FC avec des processeurs F3) via son smartphone, et la bande 2,4 GHz pour connecter une radiocommande : soit celle proposée par la startup française, soit une compatible SBUS, PPM ou Spektrum).

Nano Racer

Un simulateur de course de drone

Dans le cadre du VIP Coffee Brake organisé pendant le CES 2017 de Las Vegas, Nano Racing a également présenté son simulateur de vol en FPV racing le Nano Play au grand public. Le simulateur de vol tourne sous le moteur Unreal Engine, ce qui permet à Nano Play d’afficher un rendu graphique et physique très réussi. Le Nano Play a un mode solo et un mode multijoueur en ligne et en local, ce qui permettra de se mesurer à d’autres pilotes avant d’aller faire voler votre Nano Racer dans les airs bien réels.

Pour offrir une meilleure immersion, le simulateur Nano Play est compatible avec deux casques de réalité virtuelle : l’Oculus Rift et le HTC Vive. La version Alpha actuellement distribués à certains utilisateurs inscrits sur le site est compatible avec Windows 64 bits. Si vous êtes intéressés, il suffit de vous inscrire sur le site de Nano Play. Si vous êtes pressés, vous pouvez également jeter un oeil à notre sélection de 7 jeux et simulateurs pour apprendre à piloter en FPV racing.

Nano play

Le FPV racing à la française

En somme, Nano Racing a offert une belle démonstration de ses produits au CES 2017 tout en étant un bon représentant la French Tech. Rappelons en effet que le FPV racing est une discipline qui est née en France, il y a seulement deux ans !

Ce mini-drone de chez Nano Racing devrait donc permettre à davantage de pilotes en herbe de se mettre à la course de drone et de s’essayer au pilotage aussi bien en intérieur qu’en extérieur sans craindre de faire trop de dégâts. En effet, les pièces de rechange sont également très abordables, comptez 10 euros pour deux moteurs, 13 euros pour 4 bras et 10 euros pour une coque !

Soulignons aussi le design de l’appareil, très “sexy” comme diront certains, puisqu’on est loin des drones avec les fils apparents et la batterie bien visible. On s’approche ici plus d’un appareil destiné au grand public, et c’est tant mieux, pour faire connaître la discipline au plus grand nombre.

Prix et disponibilité

Le Nano Racer est quant à lui disponible à partir de 199 euros directement sur le site de Nano Racing.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *