Nimbus

Le Nimbus 195, un racer indestructible et résistant à l’eau !

Ce sont les russes de chez Aerodyne RC, une société spécialisée dans l’aéromodélisme, qui sont à l’origine de construction de ce drone de course ultrarésistant. Le Nimbus 195 est un racer en forme de boule, assez singulier, qui laissera sceptique au premier abord quant à l’aérodynamisme de la machine, mais le Nimbus 195 pourra en fait voler à plus de 160 km/h !

Le Nimbus 195, un drone de course ultra résistant

Le prototype de chez Aerodyne RC appelé KPIX-220 ou Kolobok, possède une coque en fibre de carbone ultrarésistante. Les dimensions du Nimbus 195 sont de 195 mm entre les moteurs comme son nom l’indique. Le racer est équipé d’une caméra HS1177 inclinable de 30 à 55° et un émetteur vidéo analogique, mais l’appareil pourra accueillir la solution HD d’Amimon, le Connex ProSight.

Nimbus drone

Pour ce qui est des lunettes de FPV racing, il sera compatible avec n’importe quel système de réception sur la bande 5,8 GHz, donc par exemple les FatShark ou les Cinemizer OLED. Le Nimbus sera équipé de moteurs de 2206 à 2600KV. Le drone pèsera entre 340 grammes selon les composants installés, sans compter la batterie. Le Nimbus 195 sera doté d’un contrôleur de vol F4 avec son OSD qui tournera sous Betaflight. Le drone acceptera les batteries LiPo 3S ou 4S de 1300 à 1500 mAh.

Avec ou sans radiocommande

Le Nimbus 195 sera disponible en plusieurs versions et il y aura la version DIY, avec seulement la frame, à construire soit même, en choisissant notamment ses moteurs et l’ESC. Petite précision : la frame sera disponible en deux versions : 80 grammes ou 120 grammes, plus résistante.

Il y aura également la version BNF qui sera montée directement par Aerodyne RC, qui n’attend qu’une radiocommande (FrSky ou Spectrum) pour voler, et la version RTF qui sera construite et livrée avec la radiocommande Tango de la Team Blacksheep et qui sera prêt à voler. Cette dernière version intègre un écran à la radiocommande pour profiter de la vue en immersion.

Tango radiocommande

Dans tous les cas, il conviendra de se procurer une paire de lunettes ou un masque de FPV pour bénéficier du retour vidéo en totale immersion. Dernière précision pour la vidéo : il sera possible d’installer une GoPro Hero Session sur le quadricoptère pour bénéficier d’une vidéo de meilleure qualité après le vol.

Un drone de course ultrarésistant

Alexey Orlov et Oleg Odinokikh, qui sont les cofondateurs d’Aerodyne RC, assurent que le drone de course pourra voler sous la neige et sous la pluie, le drone est d’ailleurs certifié IP 54, ce qui signifie qu’il résistera à la poussière et à l’eau. Petit plus : les hélices de la version RTF peuvent jouer le rôle d’essuie-glace en enlevant les goutes d’eau de l’objectif de la caméra. Le Nimbus pourra également essuyer de nombreux crashs sans être pour autant endommagé, je vous laisse juger par vous même avec la vidéo de présentation du drone par Aerodyne RC.

Prix et disponibilité

Le Nimbus 195 n’est encore qu’à l’état de projet, Aerodyne RC a lancé il y a quelques semaines une campagne de financement participative sur Indiegogo, la start-up russe espère lever 30 000 dollars. Si tout se passe bien, les cofondateurs d’Aerodyne RC projette de commercialiser leur drone en mars 2017. Début janvier, les deux hommes avaient fini la conception du moule et annoncent que les premières livraisons interviendront dans les semaines à venir.

Les prix varieront selon les modèles : pour la version DIY (châssis seul) il faudra compter 150 dollars. La version BnF sera vendue à 490 dollars quant à la version RTF, elle coutera 750 dollars, mais ne peut pas encore être commandée. Pour plus d’informations sur ce racer je vous invite à aller sur la page officielle d’Aerodyne RC.

En attendant, n’hésitez pas à jeter un oeil à notre dossier des meilleurs drones du moment si vous êtes à la recherche d’un drone à acheter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *