FPV maison

Caméra embarquée : un drone de course en FPV dans une maison, c’est possible

La vidéo mise en ligne par le pilote français BLS (Benamin Lavayssiere), vainqueur de la catégorie brushless de la Helicomicro Cup, est assez impressionnante. Le pilote s’entraîne tranquillement avec son drone, un racer de 200 mm, dans une maison sur deux étages. Le quadricoptère effectue alors des allers – retours (très rapides) entre le rez de chaussée et le premier étage, en passant par le salon, la cuisine, les escaliers et dans certaines pièces en travaux.

Le multirotors de BLS ne dispose d’aucune protection d’helices (d’une taille de 5 pouces) et on peut donc féliciter la maîtrise du pilote qui a réussi à faire de nombreux allers – retours sans crasher son drone et sans esquinter les murs de la maison.

Un pari = une vidéo

Nous avons contacté Benjamin pour en savoir un peu plus. Cette vidéo est en fait le fruit d’un pari puisque l’un de ses amis pensait qu’il était impossible de voler en FPV dans une maison. Benjamin lui a prouvé le contraire, avec quelques crash qu’on ne voit pas dans la vidéo mais sans gravité puisque le pilote désarmait sa machine avant de toucher les murs. Les hélices ne tournaient donc plus, limitant les dégâts matériels.

Caméra embarquée

Précisons que cette vidéo a été réalisé avec des prises de vues au sol, via des caméras mais également avec la vidéo embarquée du DVR (Digital Video Recorder) issue de la paire de lunette de FPV que Benjamin portait pour son vol en immersion qui retransmettait le flux de la caméra embarquée dans le drone.

Que voit un pilote de drone dans ses lunettes de FPV ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *