ERSA-FPVracing-Europe

L’ERSA devient officiellement la représentante du FPV Racing Européen

L’ERSA a obtenu l’autorisation de la FAI pour organiser et gérer des évènements de FPV racing en Europe en faisant par la même occasion la première organisation sportive de drone au monde reconnue par la Fédération Aéronautique Internationale.

L’ERSA c’est quoi ?

Circuit course drones champs elysées Paris

L’ERSA ou European Rotor Sport Association est semble t-il l’équivalent Européen de l’IDRA (International Drone Racing Association, ayant récemment fusionné avec RotorSports) mais ce point reste assez flou. Cette association a pour objectif de promouvoir le FPV Racing à travers l’Europe et aider l’ensemble des ligues nationales à se développer et à partager leurs expériences.

On en avait déjà entendu parlé il y a très peu de temps lors de l’annonce de la première course de drones sur les champs Elysées (prévue le 4 Septembre prochain lors du Paris Drone Festival) et dont elle devra en gérer l’organisation. L’ERSA avait également pris les devant en prévoyant les premiers championnat d’Europe de FPV Racing (EuroCup) qui se tiendront à Ibiza du 29 Septembre au 2 Octobre prochain et dont l’accès est soumis à des épreuves de qualifications lors des Drones National de la plupart des pays européen (FPV Air Show pour la France). L’ERSA devrait également publiée et tenir à jour un classement des meilleurs pilotes européens. Vous pouvez cependant déjà découvrir le calendrier de l’ensemble des compétitions officielles européennes reconnues par l’ERSA.

Qu’est ce que ça change ?

Cette approbation de la part de la FAI n’est que la suite logique d’une démarche de reconnaissance du FPV Racing en tant que sport. Cette démarche avait débuté il y a maintenant plus d’un an et dont la première étape avait été la validation et la publication par la FAI d’un règlement international de FPV Racing. Ne manquait plus qu’une organisation pour mettre en place et gérer des évènements de FPV Racing, c’est désormais choses faites, pour l’Europe en tout cas, avec l’ERSA.

Le président de la FAI, Dr John Grubbström a déclaré que : “La FAI reconnaît que le sport de course FPV ainsi que les activités qui y sont liées évoluent rapidement et qu’il est nécessaire de mettre en place une gouvernance claire permettant d’assurer l’avenir de ce sport (…) La FAI a reconnu que l’ERSA présentait toutes les qualités requises pour représenter le FPV Racing et en assurer la promotion. De ce fait, la FAI a décidé de designer l’ERSA comme organisateur d’évènements associé FAI pour l’open international ou les évènements de coupe du monde (FAI Cat2) en Europe …”

Au delà de la reconnaissance de l’ERSA comme organisation européenne en charge du FPV Racing c’est aussi la reconnaissance par la FAI du FPV Racing en tant que sport à part entière rejoignant ainsi la liste des sports aériens officiellement reconnus par cette fédération fondée en 1905.

L’ERSA, dont la France est représentée par son Vice-Président, Hervé PELLARIN, va désormais avoir la lourde tâche de développer ce tout nouveau sport en Europe et il semblerait que leurs objectifs soient nobles, en tout cas c’est ce que laisse penser la déclaration de Nigel TOMLINSON dans laquelle il revient sur les promesses faites par l’ERSA à la FAI : “Nous avons fait les promesses suivantes à la FAI mais aussi et surtout à l’ensemble de la communauté du FPV Racing : ainsi, l’ERSA fait la promesse de mettre tout en oeuvre pour veiller à ce que ce sport grandisse et se développe avec l’aide de sa communauté, qu’il restera ouvert à tous et qu’il soit juste et sécurisé. Nous nous engageons à veiller à ce sport continue de se développer sur les fondements et dans l’esprit dans lequel il a été créé et surtout d’écouter et d’être une voix pour la communauté que nous servons….”

Qu’est ce qu’on en pense ?

Il est évident que pour son bon développement le FPV Racing a besoin d’une organisation permettant d’en définir les règles, de le promouvoir, de l’organiser et d’être le référent auprès des instances nationales et des pouvoirs publics. C’est donc a priori une très bonne chose pour le FPV Racing dans son ensemble.

Cependant, si on devait comparer avec le football, l’ERSA serait l’équivalent de l’UEFA et quand on voit ce que cette association, ayant pourtant les mêmes objectifs est devenue on espère que l’ERSA ne prendra pas le même chemin.  Si de la richesse venait à se créer grâce à ce sport (droits télé par exemple), nous aimons croire que l’ERSA la redistribuera équitablement avec toujours comme principal objectif son développement et son accès au plus grand nombre.

Quoi qu’il en soit, nous reviendrons bientôt plus en détails sur l’ensemble des organisations qui se mettent en place afin de vous permettre de rapidement comprendre qui seront, ceux qui demain, feront le FPV Racing, car pour le moment ils restent de nombreuses parts d’ombre sur tout ça.

Et vous, vous en pensez quoi ? Réagissez à cet article en laissant votre commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *