ChronoDrone-couv

Le chronométrage de course par ChronoDrone

Alors qu’il n’existait presque rien il y a encore 1 an, les systèmes de chronométrage de plus en plus performants font peu à peu leur apparition dans le FPV Racing et devraient faire partie intégrante des compétitions de la saison 2017.

Mettre en place un système de chronométrage fiable n’est pas chose aisée quand on connaît les contraintes liées au déplacement d’un multirotor (vitesses, interférences…) c’est pourtant le défi qu’a choisi de relever ChronoDrone, qui proposait son système pour la première fois lors de la FPV Race Futurapolis de Toulouse et qui avait fait une très bonne première impression.

ChronoDrone est né du constat qu’aucun des systèmes de chronométrage existant dans d’autres discipline ne permettait de répondre au cahier des charges du Drone Racing. Face à la demande croissante des organisateurs de courses ainsi que des sociétés d’événementiel en charge de la mise en place de certaines manifestations, Adrien Samon décide de lancer en 2016 le système ChronoDrone à l’issu de plusieurs mois de recherche et développement.

Passionné de la première heure, Adrien commence le FPV il y a presque 5 ans “à l’époque où l’on restait bouche bée devant les vidéos d’ailes volantes de la Team Black Sheep, notamment celle de New-York ou Winter wonderland (la première que j’ai du voir).Le temps passe mais la passion reste et prends de plus en plus d’ampleur, au fur et à mesure qu’il assiste à des compétitions, il réalise qu’il existe un manque et cherche la manière de le combler “J’ai commencé à assister à des courses telles que Chartres, Le Planet, ou bien même Plerguer (un magnifique tracé). C’est à ce moment là et devant l’insistance de sociétés d’événementiel que j’ai commencé à chercher un système fiable permettant d’obtenir les temps des pilotes pendant la course. Après un tour d’horizon du secteur et ne voyant aucun système de chronométrage se démarquer, je commence la recherche et développement, 6 mois plus tard le système de ChronoDrone est né”.

Interface systeme ChronoDroneUn système fiable et innovant

C’est l’objectif que s’était fixé Adrien et bien que le système soit relativement simple, il a dû faire face à différentes problématiques techniques comme le taux de détection et la précision des relevés qui se devaient bien évidemment d’être les plus fiables possibles avant de pouvoir être utilisés en compétition.

Les systèmes existants sont basés sur 2 technologies :
– l’infrarouge qui est éprouvé depuis le début des courses RC, mais qui à mon sens est optimum sur des véhicules évoluants sur 2 dimensions comme les voitures RC mais qui présente une sensibilité au soleil, à l’alignement et qui implique l’installation d’un beacon alimenté sur les machines ayant un champ libre sur l’extérieur, une contrainte supplémentaire pour des machines de plus en plus petite et légère.
– le Rssi, idéal sur le papier car fonctionnant sur le pic d’intensité de l’émetteur vidéo présent dans chaque machine. En pratique, il souffre de certains défauts, basé sur l’émission radio 5.8ghz des machines, il faut que les émetteurs aient tous rigoureusement la même puissance et les récepteurs dans le système la même sensibilité. Ce qui aujourd’hui compte tenu de la diversité du matériel n’est pas une chose facile. Il est également très difficile de le mettre en place sur des des courses en intérieur sur 2 niveaux comme c’était le cas à Toulouse pour la Drone Race Futurapolis. De plus, avec l’arrivée des systèmes à auto-détermination de fréquences comme le Connex, difficile de savoir où est qui, de même avec les pre-check avant chaque course, l’assignation doit se faire manuellement avant chaque départ.

Le système de ChronoDrone fonctionne sur la base de transpondeurs Hautes Fréquences placés sur les multirotor disposant chacun d’un identifiant unique. Des antennes, positionnées à différents endroits du circuit, dans des gates, relèvent l’identité du transpondeur au passage de chaque quad et transmet l’information en temps réel à la “tour de contrôle” située à proximité de la zone pilote.

Antennes et gates Chronodrone

Alors que les premiers essais se sont soldés par de cuisants échecs (champs de détection trop larges, harmoniques radio sur le retour vidéo,…), Adrien et son équipe ont tout remis à plat et sont allés chercher des fréquences plus basses permettant d’obtenir plus de précisions et aucune interférence.

Notre méthode consiste à appliquer un identifiant propre à chaque machine sans bidouillage du pilote, sans réglage préalable avant chaque course et surtout un encombrement minimum sur la machine. Le pilote est identifié par un numéro de course et un numéro pilote unique, inscrit à l’enregistrement des machines, ainsi, même un “vieux” transpondeur oublié d’une course précédente, n’influe pas sur le système. Toujours dans l’optique de réduire les coûts pour le pilote, le transpondeur ne coûtera pas plus cher que 2 paires d’hélices de bonnes qualités et pourra être ré-utilisé sur n’importe quelle autre course à condition d’être en bon état.

Transpondeur hautes fréquences Chronodrone

L’utilisation de plusieurs antennes relais sur le circuit permet d’envisager bien plus qu’un simple temps au tour. Grâce à ChronoDrone il sera très bientôt possible d’obtenir des temps intermédiaire sur des tronçons du circuit mais aussi la vitesse moyenne de chaque machine et toute autres informations qu’il est possible d’imaginer avec un tel système.

Déjà dans les compétitions et bientôt dans les clubs

Comme nous l’avons évoqué, le système ChronoDrone a déjà fait ses preuve lors de la Drone Race Futurapolis de Toulouse en Octobre dernier et devrait être utilisé dans plusieurs évènements en 2017. D’abord conçu pour les organisateurs de course de part la technicité du logiciel de gestion et ses nombreuses fonctionnalités, Adrien et son équipe sont en train d’étudier une version club, plus simple, autonome et moins cher que le système prévu pour les grands évènements. Cependant, leur objectif est clairement orienté vers les organisateurs d’évènements et ne souhaitent pas concurrencer les systèmes de chronométrage dédié à l’entraînement tels qu’Airbirds ou TBS.  

On se positionne d’abord comme prestataire technique des compétitions de FPV Racing, c’est pour cela par exemple que le système de comptage de points est très flexible que ce soit pour les qualifications, un championnat, des courses par équipes, des relais d’endurance, chaque organisation peut appliquer des réglages spécifiques.

Stand ChronoDrone Course

Niveau tarif pour les grands évènement, rien n’est pour le moment encore fixé, dans la mesure où les nombreuses fonctionnalités disponibles nécessitent plus ou moins de matériel, Adrien Samon étudie aujourd’hui les demandes au cas par cas et propose un devis personnalisé.

Par contre, si vous êtes un club ou une association ChronoDrone vous propose ses services en échange d’un simple défraiement du transport et de l’hébergement et cela pendant les deux prochaines années. Un moyen pour Adrien et son équipe de perfectionner leur système en situation réelle.

Nous partons du fait que ce n’est pas aux pilotes et aux passionnés de payer, ils font déjà le déplacement et surtout le spectacle, et nous ne serions rien s’ils n’étaient pas là pour nous conseiller et nous aider à innover. Faire ce genre de course sans contrepartie est l’investissement nécessaire pour qu’un tel système existe. De plus, c’est avec cette communauté de passionnés que l’on va pouvoir tester de nouvelles formules et innover.

Les évolutions de ChronoDrone pour 2017

Dans le FPV Racing il est primordial d’innover sans cesse pour continuer d’exister et cela Adrien l’a bien compris. Bien qu’il n’ait pour le moment utilisé leur système dans une seule compétition officielle, une application pour Smartphones Androïd et iOS est déjà disponible et ce n’est pas tout car les innovations prévues pour l’année à venir sont déjà nombreuses. Le multi-gating permettant d’obtenir des statistiques détaillées sur chaque secteur du circuit est en cours de finalisation, la Finish-Cam (très utile à Toulouse) va évoluer vers un système plus performant dotée d’un puissant Dvr et bien d’autres évolutions qui seront dévoilées tout au long de l’année prochaine après avoir été testées et approuvées.

Le site Internet permettant de retrouver le détails des statistiques de chaque compétition (ChronoDrone Live), actuellement très basique, va lui aussi peu à peu s’enrichir de fonctionnalités permettant à termes à l’utilisateur de personnaliser sa recherche et l’affichage des résultats.

Interface appli iOS Android ChronodroneAdrien et son équipe, assistés par des pilotes confirmés réfléchissent actuellement à un tout nouveau type de course, plus fun et non officielle. “Avec cette formule on souhaite pouvoir proposer un mode plus détendu et accessible que la compétition pure et dure, qui peut lasser certains. On essaye donc de se rapprocher des sessions “n’importe quoi” entre potes.

Enfin, dernière information importante, ChronoDrone va d’ici peu proposer une API permettant à la communauté de développer ses propres extensions du système. “L’ouverture d’un système aux développeurs est toujours bénéfique, il n’y a qu’à regarder les softs que l’on utilise pour piloter nos quads ! C’est donc à l’étude pour le faire de façon la plus intelligente possible, car si l’ouverture à la communauté est une chose, le détournement de la part de sociétés commerciales en est une autre. Nous sommes d’ailleurs déjà ouverts au recrutement de développeurs passionnés pouvant faire avancer le projet, il suffit de nous contacter via notre page facebook.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *