Nighthawk200emax

Montage du racer NightHawk 200 Emax

Découvrez dans ce tuto sur le NightHawk 200 de la marque Emax comment monter ce racer étapes par étapes.

Outils et matériels nécessaire au montage :

  • Fer à souder
  • Etain
  • Pince à dénuder
  • Cuter
  • Clés Allen (Taille 1,5 et 2)
  • Gaine Thermo-retractable
  • Cable XT60 mâle 12 AWG 10cm (bizarrement non fourni dans le kit)

A prévoir également :

  • Un récepteur radio
  • Une radio-commande de 6 voies minimum
  • Une batterie Lipo 3S
  • Un récepteur vidéo
  • Lunette ou écran de réception vidéo

Etape 1 : Assembler le bas de la frame

Nous allons dans un premier temps assembler le bas de la frame du Nighthawk 200 avec les entretoises à l’aide des vis fournies (Ref de la vis) et d’une clé Allen taille 1,5


Etape 2 : Souder les ESC et les moteurs

Par défaut, les ESC ainsi que les moteurs sont livrés avec des câblages pour toute taille de frame. Dans notre cas (frame de 200mm) les ESC peuvent directement être soudés aux câbles des moteurs, il faut donc désouder ces câbles.

De la même manière les câbles prévus pour les moteurs sont trop longs. Avant de les couper, poser votre moteur et votre ESC sur le frame pour voir la distance de câbles nécessaire

Attention : ne coupez pas trop juste car il vous faudra inverser la soudure de ces câbles sur les ESC si vos moteurs ne tournent pas dans le bon sens.

Soudez ensuite les 3 câbles moteurs sur les 3 emplacement prévus sur les ESC (préférez les soudez droit, vous inverserez deux câbles une fois que vous aurez identifié les moteurs ne tournant pas dans le bon sens)

Fil moteur drone coupé


Etape 3 : Viser les moteurs sur la frame

Orientation moteurs drone NAZE32 SKYLINE32Vous avez dans le kit 2 moteurs à sens horaire (CW) et 2 moteurs à sens anti-horaire (CCW). Pour savoir comment positionner vos moteurs référez-vous au schéma de CleanFlight présenté ci-dessous (petite astuces les moteurs d’un drone doivent toujours tournés vers l’intérieur).

Profitez-en pour mettre dés maintenant les supports de protections des moteurs (ce que je n’ai pas fait) sinon, il vous faudra dévisser puis revisser les moteurs.

Une fois le tout en place, glissez de la gaine thermo-retractable sur les ESC de manière à les protéger.

Attention : ne chauffez la gaine que plus tard, après vous être assuré que vos moteurs tournent tous dans le bon sens.

ESC Gaine thermo


Etape 4 : Installer la carte de distribution

Cette carte va permettre de distribuer l’alimentation à l’ensemble des éléments de notre racer.

Positionnez la carte de distribution de manière à pouvoir laisser vos câbles d’alimentation des ESC à l’intérieur de la frame.

Un adhésif double face est fourni pour la coller à la frame du Nighthawk, que je n’ai pour ma part, pas utilisé car je n’en voyais pas l’intérêt.

Vissez ensuite la carte de distribution à la frame à l’aide des vis en nylon en ajoutant une rondelle entre la frame et la carte.

Profitez-en pour passer les câbles servos des ESC sous la carte de distribution de manière à tous les amener à l’avant de la frame (ce que je n’ai fait qu’ensuite).

PBD Nighthawk 200


Etape 5 : Souder les ESC à la carte de distribution

Pour chaque ESC vous avez un câble rouge (le +) et un câble noir (le -). Vous allez donc souder chaque câble sur les emplacements prévus à cet effet sur la carte de distribution.

Préférez les souder sur les emplacements situés aux extrémités de manière à converser ceux du centre pour le buzzer et pour le cable XT60.

Attention : pensez à enlever les entretoises de nylon avant d’effectuer vos soudures car vous risquerez de les faire fondre.


Etape 6 : Souder le cable XT60 à la carte de distribution

Pour rappel, ne chercher pas ce câble dans le kit du NightHawk 200 car il n’y est pas, il vous faut penser à vous en procurer un.

Vous allez devoir souder ces deux câbles à l’arrière de la carte de distribution sur les deux emplacements restant (+ et -) situés à côté des soudures pour alimenter vos ESC.

Cet étape est très délicate car compte tenu des emplacements disponibles sur la carte de distribution et la taille des câbles il vous faudra très certainement vous y reprendre à plusieurs fois. Ces soudures ne doivent bien évidemment pas se toucher (sinon cela produira un court-circuit) et doivent être suffisamment solide pour ne pas se détacher à la moindre tension sur les câbles.

Une fois les soudures réalisées, branchez une Lipo pour vérifier qu’il n’y a pas de court-circuit.

XT60 Nighthawk200

Etape 7 : Mettre en place du système FPV

Le système FPV est composé de l’émetteur vidéo, de la caméra, d’un boitier plastique ainsi que d’un câble permettant de relier l’émetteur à la caméra et de l’alimenter en électricité (on ajoutera l’antenne par la suite).

Vous allez emboîtez le récepteur vidéo dans le boitier plastique (en prennent soin d’enlever l’anneau que vous remettrez au dessus du boitier) puis utilisez l’adhésif double face prévu à cet effet pour le coller sous le récepteur vidéo.

Positionnez ensuite le tout en respectant les trou prévus à l’arrière de la frame permettant ensuite de visser le boitier du récepteur, puis visez le.

Passez le câble permettant de relier la caméra sous la frame pour le faire ressortir devant puis branchez le à la caméra.

Enfin, soudez les deux fils restant sur la carte de distribution afin d’alimenter l’ensemble du système FPV (caméra et émetteur vidéo). Soudez le fil noir sur le – et le fil rouge sur le + dans les oeillets situés sur le côté de la carte portant la mention 12V.

Attention : pensez à enlever les entretoises de nylon avant d’effectuer vos soudures car vous risquerez de les faire fondre.

A ce stade vous pouvez brancher votre Lipo pour tester le bon fonctionnement du système FPV du Nighthawk 200. Si vous le faite, pensez obligatoirement à visser l’antenne sans quoi vous risqueriez très rapidement de faire surchauffer l’émetteur vidéo jusqu’à ce qu’il rende l’âme.

Le réglage des channels se fait via des interrupteurs situés sous l’émetteur vidéo et accessibles en passant sous la frame. Le schéma des interrupteurs étant fourni avec les quelques documents contenus dans le pack, je ne détaillerai pas cette partie.


Etape 8 : Mettre en place le contrôleur de vol SKYLINE32

Nous attaquons maintenant la partie qui m’a personnellement donné le plus de fil à retordre car la plupart des schémas trouvés sur le web et dans les vidéos ne correspondaient au câblage fourni avec le kit du nighthawk 200.

Voici un schéma qui pour ma part fonctionne.

Schéma de câblage SKYLINE 32
Source : http://www.dronetrest.com/t/skyline-32-flight-controller-guide/1827

Dénuder fil broche droneAvant de vous attaquer aux soudures vous allez donc devoir faire le ménage dans les câbles et au niveau des broches.

Pour dénuder un fil depuis ces broches, il faut vous munir d’un cutter (si possible de petite taille) et venir à l’aide de la lame soulever légèrement (et surtout tout doucement) la petite lamelle plastique plaquant le câble que vous souhaitez enlever.

Une fois soulevée, vous devriez pouvoir retirer le câble en tirant dessus.

Attention :  vérifiez plusieurs fois que le câble que vous allez enlever ne vous sera pas utile car la plupart du temps la lamelle plastique va casser rendant l’opération irréversible.

Voici ce que vous devez obtenir :

[rev_slider alias=”tuto6″][/rev_slider]


Etape 9 : Souder les derniers éléments

A ce stade il ne vous reste plus qu’à alimenter : le contrôleur de vol, la barre de led, le contrôle du niveau de batterie.

Pour l’alimentation du contrôleur de vol :

Avant de commencer les soudures il vous faut couper les deux premiers fils de la broche (celle qui contient les fils à relier aux ESC). Ces deux fils (marron – et rouge +) servent à l’alimentation du contrôleur de vol, les 4 autres seront à relier aux ESC dans l’ordre également indiqué dans le schéma.

Coupez ses fils en laissant suffisamment de longueur pour vous permettre de venir les souder (après les avoir dénudés) à la carte de distribution dans les oeillets 5V (ceux situés à côtés des oeillets 12V sur lesquels vous avez soudé l’alimentation du système FPV).

Pour l’alimentation de la barre de led :

Il vous suffit de souder les fils rouge (+) et marron (-) sur les oeillets de 5V situés à côté de l’interrupteur (qui permettra d’activer ou non l’allumage de la led.

Pour le contrôle du niveau de batterie :

Soudez les câbles rouge (+) et noir (-) sur le dernier emplacement disponible situé entre les alimentations des ESC avant.

SKYLINE32 soudure


Etape 10 : Raccorder les ESC

Vous pouvez désormais raccorder les ESC au contrôleur de vol dans l’ordre suivant :

1er câble (marron) : soudé à la carte de distribution

2e câble (rouge) : soudé à la carte de distribution

3e câble (bleu sur le schéma, jaune dans mon cas) : sur l’ESC du moteur N°1 (arrière droit)

4e câble (violet sur le schéma, blanc dans mon cas) : sur l’ESC du moteur N°2 (avant droit)

5e câble (orange sur le schéma, noir dans mon cas) : sur l’ESC du moteur N°3 (arrière gauche)

6e câble (jaune sur le schéma, marron dans mon cas) : sur l’ESC du moteur N°4 (avant gauche)

Une fois que vous avez effectué ces raccordements, il convient de réduire au minimum de tas de fils. Vous pouvez pour cela utilisez un serre cable fourni dans le kit puis enroulé le tout avec du ruban adhésif. J’ai pour ma part utilisé de la gaine thermo-retracable.

Vous viendrez ensuite le placer entre les entretoises avant.

Rangement ESC Nighthawk 200


Etape 11 : Ranger les câbles et fixer le contrôleur de vol

Vous pouvez maintenant brancher votre Lipo pour vérifier que votre contrôleur de vol s’allume bien. Si c’est le cas, il émettra une série de petits bips. Les moteurs devraient quant à eux effectués des petits mouvements de rotation avant et arrière. Si rien ne s’allume, vérifiez les soudures, les câblages et le voltage de votre Lipo.

Rangez les câbles de manières à ce qu’ils passent sous le contrôleur de vol et éviter d’avoir des câbles qui trainent et éventuellement sortent de la frame.

Fixez ensuite le contrôleur de vol à l’aide d’un écrou de nylon. Bien qu’il y ai un sens à respecter (flèche d’orientation situé sous le contrôleur de vol), préférez l’orienter de manière à ce que le port de connexion USB soit situé vers l’extérieur du drone. Vous pourrez indiquez l’orientation choisie lors du passage dans CleanFlight.

N’oubliez pas d’aller coller votre barre de led sur l’arrière du racer à l’aide de l’adhésif double face fourni.

Mise en place SKYLINE32


Etape 12 : Monter le reste de la frame

Ne vous reste plus qu’à assembler le reste de la frame du NightHawk 200 en commençant par la partie avant.

Dévissez les 2 vis situées de part et d’autre de la caméra, puis utilisez les vis (REF) pour fixer la caméra au petit bout de carbone prévu à cet effet.

Faite ensuite rentrer cet ensemble dans les blocs de carbone de gauche et droite puis glisser le tout sur la frame entre les entretoises (les différents trous permettant de régler l’inclinaison de la caméra, on s’aperçoit ici qu’il ne sera pas facile de le modifier, si vous débutez, choisissez le premier ou deuxième niveau de trou pour ne pas avoir trop d’inclinaison).

Vissez le bloc de carbone de la partie supérieur de l’avant de la frame en ayant au préalable ajouté les deux entretoises restantes.

Faite passer votre prise XT60 dans le bloc de carbone restant et vissez le tout.

Mise en place caméra

Le Nighthawk 200 de chez Emax est maintenant entièrement assemblé !

Montage Nighthawk 200 terminé

Il vous reste encore à :

  • Appairer (Binder) le récepteur radio avec votre radio-commande
  • Flasher le contrôleur de vol SLYLINE32 avec la dernière version du firmware de NAZE32
  • Configurer le contrôleur de vol (et modifier son orientation), calibrer les ESC, configurer le failsafe, vérifier le sens de rotation des moteurs avec le logiciel CleanFlight ou Bétaflight
  • Chauffer les gaines thermo-retractables posées sur les ESC une fois sûr du sens de rotation des moteurs.
  • Monter les hélices et ajouter les vis
  • Configurer le Failsafe de votre radio-commande
  • Faire des courses effrénées de FVP Racing 😉

6 réflexions sur “Montage du racer NightHawk 200 Emax

    1. Le sens de rotation des moteurs ne peut se vérifier qu’après l’étape 10 (branchement des ESC au contrôleur de vol). Pour cela il faut raccorder le racer à un logiciel tel que Cleanflight, calibrer les ESC et faire tourner les moteurs (sans les hélices) à l’aide du logiciel. Si le sens de rotation n’est pas bon, il faut inverser deux des câbles qui raccordent le moteur à l’ESC.

  1. J’ai monté le même racer (kit emax arf) mais je n’arrive pas à voir les ESC nano 20a v2 depuis blheli a travers de la carte contrôleur Skyline32 v1.1 ?

    Merci

    1. Nous n’y sommes pas parvenu non plus. Après discussion avec un technicien de chez Drone FPV Racer il s’avère que le bootloader de ces ESC n’est pas BLHeli mais un bootloader propriétaire à Emax donc aucune possibilité de mettre à jour ou parametrer les ESC avec BLHeli sauf à changer le bootloader (fortement déconseillé).

      1. J’ai modifié le sens de rotation des moteurs en passant par la programmation des esc, via la télécommande en mettant les gaz a fond pour rentrer en mode programmation.

        Par contre as tu des conseils ou des valeurs pour régler les PID et les différents paramètres sous cleanflight ou betaflight. J’arrive pas a avoir un vol correct, la poussé des gaz est vraiment bizarre.

        Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *