Freestyle-Drone-Racing-Wembley

Le stade de Wembley envahi par des drones de course

Mercredi dernier, Qualcomm, l’opérateur anglais EE et l’ERSA (European Rotor Sports Association à qui l’on doit l’Euro Cup 2016) ont organisé une course de drone (FPV racing) au sein du stade londonien de Wembley. Le désormais célèbre Luke Bannister (BannyUK) – l’adolescent de 15 ans qui a remporté le World Drone Prix de Dubaï – était de la partie, tout comme Danny Mijnders (Metal Danny) qu’on a vu hier dans l’émission Ultimate Drone. La course de drone était bien évidemment un coup de pub pour les deux entreprises, mais cela montre clairement qu’un avenir radieux attend ce sport, avec des partenariats d’entreprises du secteur des nouvelles technologies.

Comme le montre la vidéo publiée par nos confrères du site Aruco qui étaient sur place, l’enceinte de Wembley était préparée pour l’occasion, avec de nombreuses portes lumineuses (gate) que les drones devaient franchir à plus de 100 km/h. Un petit air de la Drone Racing League dans le stade de Miami. Les pilotes londoniens étaient bien sûr en vol en immersion avec des lunettes de FPV et pilotaient des Vortex d’ImmersionRC.

Une retransmission en 4G

Vortex-EE-cam-4G
Le Vortex Pro avec sa caméra EE 4G et la petite caméra FPV

Les spectateurs sur place pouvaient également suivre en direct ce que les pilotes voyaient grâce à une caméra EE sur le drone qui retransmettait les images de manière sans fil sur des écrans et des smartphones, en 4G et non pas en Wi-Fi. Qualcomm était là pour promouvoir ses cartes de vol Snapdragon Flight qui étaient intégrés dans certains drones de course. Elles se destinent également aux drones grand public avec des capacités pour éviter les obstacles à l’image du Typhoon H de Yuneec.

Crédits photo : Techradar et Computerweekly

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *